Mon dernier roman

Mes romans du soir, mon dernier est

La bibliothèque des cœurs cabossés, de Katarina Bivald en édition J’ai lu.

Sara Lindqvist est une jeune suédoise de 28 ans. Sara entretient un échange de lettres sur la littérature avec une dame âgée qui vit à Broken Wheel, une petite ville de l’Iowa aux États-Unis. Sarah perd son travail de libraire, le seul métier qu’elle connaît et décide d’accepter l’invitation d’Amy Harris d’aller aux États-Unis. Comme rien ne semble ouvert pour elle en Suède, elle se dit que cela lui fera le plus grand bien.

Mais voilà que le jour de son arrivée, c’est l’enterrement de son amie Amy qui vient de mourir. La communauté de Broken Wheel, est absolument surprenante et attachante. Sarah va rester alors dans la maison d’Amy et personne ne voudra lui faire payer quoique ce soit. Elle est l’invitée d’Amy, donc leur invité.

La petite ville où les commerces ont fui vers Hope,  la ville plus grande d’à côté, se voit bouleversée et chatouillée par Sarah qui veut leur rendre leurs gentillesses à son égard en ouvrant une librairie, de manière bénévole bien sûr car elle a un visa de touriste de 2 mois.

«En ce temps, on prenait soin les uns des autres. Il y avait une forme d’ordre dans cette aventure insensée qu’est la vie. Bien sûr, on attendait toujours des gens qu’ils subissent leur sort et souffrent en silence, mais quand cela devenait trop difficile à supporter, tout le monde comprenait alors qu’on n’est pas censé le faire seul.»

C’est un de ces romans qui font du bien, qui nous parle d’amitié, d’espoir et d’ouverture. Les livres et leurs auteurs y sont très présents et le plaisir du livre comme aussi l’objet de papier qu’on sent:

«Sophy porta le livre à son visage, toujours avec précaution et inspira lentement par le nez. Elle sourit. –Tu sens? L’odeur des livres neufs. Des aventures pas encore lues. Des amis dont on n’a pas encore fait la connaissance, des heures d’escapade hors de la réalité qui attendent.»

 Un bon roman de soir comme je les aime. J’aime lire une bonne histoire qui raconte la vie ordinaire dans l’extraordinaire. J’aime lire et je ne lis pas pas pour le côté littéraire du texte mais pour le bonheur que lire me procure par l’histoire dans laquelle j’entre complètement. J’y imagine le décor, les costumes, les paysages…c’est mon film à moi.

Bonne lecture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s