Déménager c’est choisir un lieu

Ce sont les maisons qui nous choisissent, 2e partie.

Nos avons vendu la maison que nous aimions tant. Une maison centenaire qui avait toujours accueilli des artistes par le passé.  Ce qui explique peut-être l’attente patiente de ses nouveaux propriétaires qu’elle a fait de belle façon.

De belle façon, parce que durant l’attente de ses propriétaires  »choisis », nous l’avons bichonnée encore un peu plus. En retour, il fallait aussi le temps de bien s’en séparer, de vivre ce qu’il nous restait à y vivre avant le départ vers une nouvelle maison engageant ainsi un profond changement de vie. Elle a choisi des artistes encore, de jeunes créateurs qui la mettent en beauté et l’apprécient continuellement.

Déménager c’est choisir un lieu pour une nouvelle étape de vie, une habitation où s’habiter et habiter seront la même chose. Juste cette dimension consciente prend du temps car rien ne se fait à la hâte lorsqu’on n’est pas prêt.

Mystic Art Design -Deutsch- Pixabay

La dernière étape de séparation a été très douloureuse, comme si la maison avait tenté de me retenir par tous ses moyens. Je suis tombé dans l’escalier menant à mon atelier au 3 étage occasionnant une faiblesse au dos où le premier faux mouvement a fait glisser les vertèbres et il a fallu que je prépare le déménagement dans un tel état de douleur. Avec l’aide des miens, j’y suis arrivée et aussi parce qu’un ange passait par là, pourrais-je dire, car ma fidèle amie et physiothérapeute est venue me secourir, sans elle je n’aurais pas été capable de passer ce difficile déménagement. Pour couronner le tout, ma vieille chatte de 17 ans, Gaëlle, a paralysé et j’ai dû la faire euthanasier. … elle n’aurait pas supporter tous les aléas du va-et-vient durant la transition, elle a préféré s’en aller avant.

Choisir la maison qui serait le havre de paix et de création pour nous deux, mon conjoint et moi, à l’étape de vie où nous sommes, n’a pas été simple non plus. Nous avons visité plusieurs maisons et ce ‘’plusieurs ‘’ ne nous allumait pas. Oh, quelques tentatives mais juste parce que nous poussions sur l’achat mais sans réelle attraction.

Nous avons finalement jeté notre dévolu sur une âme perdue, une maison qui a perdu les lettres de noblesse du moment où elle avait été construite. Nous en sommes les deuxièmes propriétaires, imaginez cela, construite en 1957 par son propriétaire qui y a vécu jusqu’à sa mort. Mais ceci au détriment de l’entretien de sa beauté. Une maison porteuse de nouvelles lettres de noblesse, porteuse d’un avenir meilleur pour elle. Ça a été souvent le cas de nos maisons précédentes. Il faut qu’une maison nous parle, nous inspire ou dans ce cas-ci nous supplie de l’aimer pour ce qu’elle est, c’est-à-dire un beau bungalow des années cinquante, tout brique, avec de grandes ouvertures de lumière.

Nous voulons prendre le temps de jaser avec elle, pour bien l’entendre, la comprendre et voir avec elle comment ses espaces pourront le mieux s’épanouir en fonction de nos besoins.

Terrasse urbaine -photo ginette dorais

Mais les surprises ne s’arrêtaient pas là. Voilà que le lendemain de notre déménagement, nous vivons un violent orage, et avec lui un refoulement d’égouts au sous-sol. WOW, quelle expérience! Cadeau de bienvenue ou coup d’envoi pour la rénovation. La maison nous fait changer nos plans et nous oblige à commencer par le sous-sol donc par le bas puis on fera l’étage de vie.  Pas très facile à vivre ce genre de sinistre mais nos assurances nous accompagnent bien à date. Encore une fois c’est la maison qui décide par où elle commencera sa nouvelle vie. À la fin elle désire se refaire une beauté partout dans chaque coin et recoin, tout y passera sous le pinceau ou le marteau.

Je suis disons-le, un tantinet fatiguée, mais avec le calme et les oiseaux qui chantent tout autour, je sais que ce sera bien.  Mon conjoint me disait ceci : ‘’ c’est parce que c est difficile que cette maison est la bonne, sinon elle nous aurait échappé par un prix beaucoup plus élevé reflétant sa véritable valeur, mais comme elle était en retard, et pas pour tout le monde, elle attendait, elle aussi des créateurs de lieux.’’

Pour nous accompagner et nous apaiser quand les choses semblent se bousculer trop rapidement, nous avons eu la chance d’adopter deux magnifiques chatons qui ont été sauvés du froid à la fin de l’hiver par notre petite-fille à la ferme où elle travaille. Ils ont un peu plus de 2 mois maintenant et ils nous montrent la voie de la sagesse.

À gauche, Shizuoka et à droite Gyokuro

Un mot sur les planètes, Pluton et Saturne en Capricorne sur les vingt quelques degrés font pression sur les Cancers, Béliers, Balances et Capricornes qui sont nés autour des 12-13-14-15-16-17 de leur mois respectif. Pour chacun, des situations et des défis visant une évolution spirituelle et une meilleure connaissance de soi. J’y reviendrai plus loin.

Après la tumultueuse éclipse solaire en Cancer le 2 juillet dernier, voilà l’éclipse lunaire du 16 juillet en Capricorne. J’espère pouvoir vous en reparler entre mes surprenantes journées toutes aussi imprévisibles les unes des autres.

À très bientôt, moins long que ce dernier laps de temps où tout bougeait dans ma vie. Merci de m’avoir attendu vous aussi.

Un avis sur “Déménager c’est choisir un lieu

  1. Très contente d’avoir de tes nouvelles Ginette, à vrai dire j étais inquiète de ce silence prolongé.
    Malgré tout ce tumulte tu est en santé.
    😘. XX
    Josée B

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s