Uranus cher Uranus…

Uranus en Taureau… je ne cesse d’y référer en cette période où son passage dans un signe de terre pour ne pas dire terre à terre (une belle expression n’est pas? ) se fait déstabilisante à sa mesure.

qimono
Qimono – Pixabay …..  intéressant virus vert … la couleur verte porteuse de guérison.

Le Taureau associé à la maison II, celle de nos valeurs nous fait passer un test de valeurs avec cette pandémie (qui en passant n’est que la préparation pour ce qui vient ).

Uranus met en lumière nos failles et et celles du système, système que nous avons créé mais qui est devenu l’ogre qui a pris le contrôle.

Je vois aujourd’hui toutes ces dénonciations sur Instagram (la nouvelle cour de justice) … prise de conscience encore ici et test de nos valeurs… fin d’une culture de permission non permise que certains s’accordaient sur l’autre sans excuses… et que dire de la chute fulgurante de certains. Lire la suite « Uranus cher Uranus… »

Réapprendre à vieillir

Dans La presse de ce matin , la lecture d’un article intelligent et si bien écrit par Stéphane Laporte, m’amène à rouvrir mon blog, l’espace d’un ou deux paragraphes ayant dû m’en priver ces derniers mois pour des raisons toutes plus prenantes et importantes.

En cette crise planétaire extrême où chaque pays se retrouve au même endroit car un tout petit mais puissant virus a fait voler en éclat les frontières du monde.  Plusieurs failles de notre super monde moderne ont été finalement montrées à tous.

Un des effets bénéfiques mais horribles est d’ouvrir les projecteurs sur le sort que les sociétés occidentales surtout accorde à leurs personnes âgées:  »les Vieux »

Cet âge vénérable où le corps parfois est criblé de maux, cet âge que nous avons mis sous couvert pour ne pas voir notre vulnérabilité

Lire la suite « Réapprendre à vieillir »

Roman en cours de lecture

Février 2020…

La Vie se déroule par à coup…

La lecture se fait aussi par à coup, à coup de petits bouts où mon mental est capable de concentration.

Alors voici tiré du roman que je lis présentement dans ces petits trous d’air si rares: Une lecture qui commence bien. Je lis lentement mais j’apprécie les réflexions du narrateur de l’histoire.

« Le malheur coupe la parole. Ou bien ça fait dire n’importe quoi. Puis, peu à peu, elle avait retrouvé le chemin qu’il faut prendre pour faire des phrases simples, demander des nouvelles des autres, des nouvelles des vivants. » Valérie Perrin, Changer l’eau des fleurs, ( Livre de Poche)

STUX – Deutsch- pixabay

 »Claire dépose le bouquet de roses blanches près de la croix. Tout le monde repart en même temps.

Je ne connaissais pas cet homme. Mais le regard que certains ont posé sur sa tombe donne à penser qu’il était bon. » Valérie Perrin, Changer l’eau des fleurs (Livre de Poche)

Lire la suite « Roman en cours de lecture »

24 décembre 2019

24 décembre 2019, que dire ici que l’Espoir…

Cet espoir qui veille sur mes enfants et petits-enfants…

Cet espoir qui en cette fin d’année remplit mon cœur car le cœur de mon conjoint et compagnon de route depuis plus de trente ans déjà a bien failli s’arrêter il y a quelques semaines.

L’espoir que son cœur réparé par la chirurgie moderne, se remettre et devienne plus fort et vivant que jamais.

L’espoir, extrait d’une œuvre à l’huile, 40 X 40 po. @ ginette dorais

L’espoir d’une lumière sur nous tous frères et sœurs de cette si fragile humanité.

L’espoir de permettre la vulnérabilité d’éblouir les plus fermés de ce monde.

L’espoir de laisser couler les larmes du chagrin.

Lire la suite « 24 décembre 2019 »

Refermé ces deux lectures…

Refermé dernièrement ces deux livres lus.

D’abord, ce très islandais livre de Auður Ava Ólafsdóttir , Miss Islande.

Auður Ava Ólafsdóttir

Miss Islande

Roman traduit de l’islandais par Éric Boury
PRIX MÉDICIS ÉTRANGER 2019

Publié chez Zulma éditeurs

Un livre à lire avec lenteur tout comme le quotidien de Kekla, une jeune femme qui veut devenir écrivain. Elle porte le nom d’un volcan car son père est un obsédé fini des volcans. Hekla partage une amitié avec Isey depuis l’enfance et son très cher ami Jon John qui est un styliste en secret mais qui travaille sur les bateaux de pêche pour vivre. L’amitié entre Jon John et Hekla est pure et profonde.

Lire la suite « Refermé ces deux lectures… »

Crème d’automne aux poireaux

Samedi dernier, le marché débordait de légumes et souvent offerts en paquet de plusieurs ensemble, par exemple un paquet de 8 poireaux frais que je me suis empressée d’acheter.

Un goût de poireaux et je me suis dit que je trouverais bien autre chose que les poireaux sautés ou le classique potage de poireaux.

Elena Escagedo – Pixabay

Une recette de crème de poireaux sur le site de Trois fois par jour m’a donné l’envie de l’essayer.

Ce qui m’a donné le goût c’est de caraméliser des poireaux au sirop d’érable et balsamique.

Bon voici donc ma version :

Dans mon grand Creuset, vieux de quelque quarantaine années,

j’ai fait revenir un moyen poireau émincé dans un mélange de ghee et d’huile de coco de StFrancis Herb Farm, quelques jets suffisent. Lorsque ramollis suffisamment, j’ai ajouté 2 gousses d’ail émincées que j’ai laissé revenir quelques minutes supplémentaires.

Lire la suite « Crème d’automne aux poireaux »

L’énergie du lieu

J’ai observé ou plutôt ressenti que lorsqu’on change de lieu de vie, il se passe quelque chose de très subtil au début mais qui se précise au fur et à mesure que nous investissons ce nouveau milieu

S. Hermann & F. Richter  •  Germany Pixabay

Je suis née avec la planète Uranus cuspide la maison IV de ma carte du ciel. En gros, un de ses effets est de fréquents déménagements. Ce qui s’est produit en partant avec le décès de mon père à ma naissance, ma mère veuve avec quatre enfants a dû déménagé elle-même plusieurs fois et moi à l’âge adulte j’ai continué sur cette fréquence.

Donc après 29 déménagements, je peux faire cette analyse du lieu de notre habitation. Je n’en étais pas consciente plus jeune, ce n’est qu’avec le temps et une conscience plus grande que je peux en comprendre les effets.

Quand on choisit une ville pour vivre, nous choisissons une énergie qui modulera nos attirances, nos goûts et nos désirs. Bien sûr que la maison aussi joue ses cartes d’influence mais pas autant que le milieu je pense.

Lire la suite « L’énergie du lieu »

Déménager c’est choisir un lieu

Ce sont les maisons qui nous choisissent, 2e partie.

Nos avons vendu la maison que nous aimions tant. Une maison centenaire qui avait toujours accueilli des artistes par le passé.  Ce qui explique peut-être l’attente patiente de ses nouveaux propriétaires qu’elle a fait de belle façon.

De belle façon, parce que durant l’attente de ses propriétaires  »choisis », nous l’avons bichonnée encore un peu plus. En retour, il fallait aussi le temps de bien s’en séparer, de vivre ce qu’il nous restait à y vivre avant le départ vers une nouvelle maison engageant ainsi un profond changement de vie. Elle a choisi des artistes encore, de jeunes créateurs qui la mettent en beauté et l’apprécient continuellement.

Déménager c’est choisir un lieu pour une nouvelle étape de vie, une habitation où s’habiter et habiter seront la même chose. Juste cette dimension consciente prend du temps car rien ne se fait à la hâte lorsqu’on n’est pas prêt.

Lire la suite « Déménager c’est choisir un lieu »

Pleine Lune du 19 février

Pleine Lune en Vierge, début d’un nouveau cycle.

Une Pleine Lune dans le premier degré de la Vierge en trigone avec Mars et Uranus. Vénus est coincée entre Saturne et Pluton où elle se sent piégée, tandis que Mercure est conjoint Neptune en sextile à Saturne et Vénus.

Nous sommes forcés de regarder avec détachement notre travail, nos habitudes de vie, notre santé. Nous sommes en mesure de recevoir de puissants messages de notre intuition qui nous sont délivrés parce que nous nous sentons coincés dans une situation frustrante. Soyons à l’écoute de cette voix qui nous indique des pistes de solutions pratiques pour nous remettre en ordre et nous donne des clés de redressement de la situation problématique.

Lire la suite « Pleine Lune du 19 février »

Envie de salade d’hiver

Une belle journée douce en ce début de février. C,est lundi et mon conjoint travaille à la maison, donc faire un bon dîner pour nous deux.

J’ai envie de légumes croquants mais aussi réconfortants…envie d’une salade d’hiver.

J’ouvre toujours mon frigo en cherchant le légume du moment c’est-à-dire celui que j’ai en quantité suffisante pour en faire une recette. Aujourd’hui en ouvrant la porte, me regarde un gros bouquet de brocoli bio. Qu’est-ce que je peux bien en faire pour le manger le plus cru possible car je n’aime pas les brocolis cuits… J’ouvre le tiroir à légumes et j’ai un petit sac de pommes de terre grelot jaune, bio. Ça me semble un bon match déjà. Je me rappelle cette recette de salade de brocoli, pommes de terre et canneberges que j’ai mise de côté pour l’essayer.

Lire la suite « Envie de salade d’hiver »