Cru et canicule, un match parfait

Facile, rapide et éveil du goût, la cuisine crue, j’adore!

Canicule de juillet qui se poursuit en août. Décidément l’été 2018 aura été chaud.

Lorsqu’il fait aussi lourd avec des humidex à +40 Celsius je n’ai ni la faim ni le désir pour des plats cuisinés. Alors je pige dans ma bibliothèque de livres de recettes et je prend un livre sur le cru et j’explore des recettes surtout rapides et faciles qui annoncent quand même un goût savoureux.

Cuisiner cru s’apprivoise et nous ramène à goûter à l’essence même de l’aliment. Un légume cru bio, cueilli au jardin n’a rien d’égal. Nous avons perdu ce plaisir des sens au toucher, à la vue et au goût de croquer dans une carotte, un pâtisson, une betterave… D’avoir sous les yeux toutes ces couleurs extraordinaires non altérées par la cuisson.

Les plats transformés et les recettes d’une tradition axée sur les produits de l’alimentation industrielle nous ont fait perdre beaucoup à tout points de vue sur l’aliment simple qui pourtant est le plus basique à une alimentation qui nourrit.

DSCF4091 red
Ma poule à la menthe dans mon jardin- photo ginette dorais

Dernièrement je recevais pour souper, un de ces soirs de canicule. Pas question de cuisiner chaud, tout a été préparé cru et ça a été vraiment apprécié.

Hier et aujourd’hui, j’ai refait une de ces petites sauces crues qui accompagnait si bien une verrine pomme, concombre et grains de maïs cru. J’ai préparé des légumes frais de mon jardin et d’autres achetés chez un petit producteur bio de ma région. J’aligne dans une assiette tout ce qui me tente et surtout ce qui est frais. J’y ajoute cette sauce à l’avocat et on fait trempette de nos beaux et savoureux légumes. Betteraves tranchées finement, carottes, pâtissons, radis, concombres, tomates et autres… le choix est abondant au mois d’août. C’est vivant !

Jpeg
Dîner de canicule. photo ginette dorais

Sur la gauche dans la photo une soupe froide betteraves, tomates et dattes.

Ma petite sauce à l’avocat:

1 avocat
4 dattes Medjol dénoyautées
Le jus d’un citron
Un gros bouquet de menthe du jardin
2 cuill. à thé de miso blanc
1/4 de tasse d’eau filtrée
Poivre

J’ai mis tout ça dans mon petit mélangeur Nutri Bullet et j’ai mélangé jusqu’à crémeux. Voilà une délicieuse sauce ou trempette, rapide à préparer.

Pour ma soupe froide à la betterave:

2 moyennes betteraves ou 4 petites
3 tomates
1 ou 2 carottes du jardin
1 poivron rouge
2 dattes Medjol
1 cuill. à thé de tamari
2 cuill. à soupe d’huile d’olive

Pour les garnitures:
des flocons de dulse, de la levure nutritionnelle et des graines de tournesol ou de pignons

Coupez en petits morceaux les betteraves et les carottes.
Préparez le poivron et les dattes.
Mettre au mélangeur les légumes avec l’huile d’olive, le tamari.
Mélanger jusqu’à crémeux et verser dans des bols.
Saupoudrez dessus,au goût,les garnitures.
Un succès que cette soupe.

** Ces recettes sont tirées du livre de recettes crues de Kate Wood, CRU, traduit en français chez Modus Vivendi. Le titre anglais est Raw Living.

** Le site-blog de Kate Wood que je viens de découvrir est ici.

S’apprivoiser, c’est connaître!

 

Zucchini et tournesol

Tagliatelles de zucchini

Une recette fraîcheur pour les canicules

Cette semaine, la température élevée ne nous épargne pas. Des 35°C  avec facteur humidex jusqu’à plus de 40°C,  c’est beaucoup.

Quand il fait si chaud, je cuisine simple, je cuisine cru.

Mon légume cru favori pour ces jours chauds, c’est le zucchini et mon outil favori le coupe-spirales. Le mien est plus que simple et très facile à nettoyer. J’oubliais mon mélangeur Harley Pasternak tout puissant qui fait aussi partie de mes chouchous.

DSCF5318red ro

Je peux faire avec mon petit bidule, seulement des tagliatelles ou des spaghettis mais cela me va très bien. Simplicité tu m’attires!

Aujourd’hui une recette légèrement modifiée à mon goût personnel, tirée du livre de Violaine Bergoin, dont le titre est Raw Food publié chez Hachette Cuisine.

Une sauce marinara, des boulettes aux graines de tournesol et un crumesan.

Pour la sauce marinara :

4 belles tomates bio bien sûr
1 gousse d’ail (j’en ai mis 2)
4 tomates séchées en bocal ou réhydratées
1 cuill. à soupe d’huile d’olive
1 datte medjol ou 2 cuill. à soupe de sirop d’érable
De l’origan frais effeuillé
Du basilic frais finement haché.
Une pincée de piment d’Espelette ou de Cayenne
Sel et poivre du moulin

Pour les boulettes :

150 g de graines de tournesol
40 g de tomates séchées
1 gousse d’ail
De la coriandre finement hachée (au goût, moi j’adore)
Une cuill à thé de piment d’Espelette
6 à 8 cuill. à soupe de jus de citron

Pour le crumesan :

100 g de noix du Brésil
4 cuill à soupe de levure maltée
sel ou sel d’ail

Préparation:

Pour la sauce marinara, c’est simple, on met tous les ingrédients au mélangeur avec 450 ml d’eau. On garde au frais.

Pour les boulettes, j’ai concassé grossièrement les graines de tournesol au moulin à café. Puis on mélange avec le reste des ingrédients à la main. On prend garde de garder le mélange ferme en ajustant le jus de citron lentement. (ce que je n’ai pas fait et m’a donné des boulettes un peu molles).

Pour le crumesan, j’ai d’abord mis mes noix à concasser dans mon Nutribullet mais ce pourrait être avec un robot culinaire. Puis je mixe avec la levure et un peu de sel d’ail. Parfois je rajoute un filet d’huile d’olive.

Il ne reste qu’à préparer les tagliatelles avec mon coupe-spirales.

Tagliatelles de zucchini 2 red

C’est une recette qui malgré qu’elle paraît longue dans sa liste d’ingrédients, se fait en quelques minutes.

C’est absolument délicieux avec cette sauce tomate et le petit goût de la datte qui laisse une douceur.

Zucchini et tournesol
Tagliatelles crues de zucchini

Je prépare différentes versions de crumesan pour en avoir toujours au frigo: je varie les noix, les quantités de levure et de poudre d’ail… noix de cajous, noix de Grenoble, noix du Brésil.

Une assiette colorée et très nourrissante. Simple, légère et satisfaisante.

Bonne dégustation !

 

 

Cure de printemps

Aventure-détox – Équinoxe du printemps

Ma nouvelle lecture du soir : Vivre sans pourquoi d’Alexandre Jollien chez Seuil dans la collection L’Iconoclaste.

Le zen me ramène chaque jour au corps, au silence, à la paix, à une existence plus simple et moins automatique. Alexandre Jollien.

Cette phrase d’Alexandre Jollien m’a fait figer car voilà qu’elle traduit exactement ce que je vis présentement.

J’ai commencé une cure détox de sept jours à la suite d’une enfilade d’indices me disant que c’était pour moi le bon temps d’enfin m’y mettre à cette cure de printemps à l’équinoxe de mars. À la suite d’un post FB de mon amie Sylvie, je m’inscris à un webinaire donné par Amy Webster, sur son site Simplement cru. Après réflexion, je me suis abonnée à sa cure Easy Detox de trois semaines…un coaching, des ressources, deux semaines de préparation et des recettes pour accompagner la cure.

 

green-smoothie-2611407_1920
Monika Baechler Lucerne Switzerland–Pixabay

J’avais fait des détox printanières il y bien longtemps mais c’était avec des composés de plantes. Pratiquant une alimentation végétalienne, le passage à une semaine d’alimentation crue m’apparut naturel d’autant plus que j’adore faire des recettes crues. Jus et smoothies verts pour les trois quarts de la journée avec pour le souper salade ou soupe crue. Le fait d’avoir payé m’oblige à m’y engager sérieusement. Amy Webster est très généreuse avec son information et sa cure est très facile à suivre, l’encadrement est bien fait. Je la recommande sans hésiter.

Et bien ce qui est tout à fait surprenant dans cette petite aventure-détox, qui se vit à l’équinoxe du printemps, c’est tout ce qui surgit à chaque jour de cure, comme observations, réflexions et bienfaits.

Le calme qui s’installe dans le corps qui me remercie de lui accorder enfin son espace dans ma vie, comme s’il avait soudainement l’occasion de se reposer. Le silence qui remplit mon intérieur m’apaise.

Mon frigo est rempli à ras bord de toutes sortes de feuilles et légumes verts : épinards, mâche, roquette, kale, pousses. Mes bacs sont remplis de carottes, de céleri, de betteraves, de radis, de poivrons …BIO bien sûr car on élimine les toxines il va sans dire.

green-juice-769129_1920
Pelambung-Pixabay

Les jus et les smoothies varient et leur simplicité permet fraîcheur et plaisir. Lorsque qu’après les deux premiers jours, je goûte à un bleuet bio ou une carotte, ou une pomme…wow j’avais oublié leur goût si merveilleux, mes papilles s’excitent de tant de plaisir.

blueberries-2270379_1920 red
Congerdesign-Deutsch-Pixabay

Manger devient autre chose, devient conscience, devient présence. 

On ne peut pas être sur le pilote automatique quand on absorbe tous ces nutriments si présents dans les jus et les smoothies verts (60 à 80 % vert et 40 à 20% fruits).

Détox mars 2018 (2)
Mes smoothies vert @ginette dorais

Je participe à me nourrir, je prends conscience du pourvoir qu’ont ces aliments de me faire du bien.

Je me sens au fur et à mesure de plus en plus en contrôle de ma vie et de mon bien-être au travers les choix de ce que je mets dans le mélangeur … je me choisis.

Comme j’ai étudié la phytothérapie et la naturothérapie, je comprenais bien l’importance de se détoxiquer régulièrement au moins aux équinoxes du printemps et de l’automne…mais avec les années ça avait glissé dans l’oubli.

Cette reprise de mon bien-être est extraordinaire surtout qu’elle fait suite au grand ménage de ma maison que j’ai commencé en fin d’année passée.

Cette rencontre était due car c’est la cure qui est venue vers moi. Je me demande pourquoi je ne l’ai pas fait avant… mais le meilleur temps pour faire les choses est toujours celui du temps où tout est parfaitement aligné, où l’on est prêt et ceci est ni mieux ni meilleur pour aucun car le temps est virtuel. Et vivre sans pourquoi…voilà!

Une décision, un pas et ça y est…Vive la détox!

 

Chiche pas Chiche, l’houmous

Houmous à la patate douce, carotte et sésame

Dimanche de pluie douce, fatigue du travail au jardin du samedi, j’ai envie d’un repas simple ce midi, pas lourd mais substantiel. Dans mon frigo, de belles betteraves bio, Chiogga. Sur mon comptoir, dans mon panier, une belle grosse patate douce qui me nargue de la cuisiner avant qu’elle soit passée vers la tristesse de l’oubli.

Houmous patate douce, carotte et sésame 2

Voilà d’abord la recette de cet Houmous pas chiche du tout. Je vous mettrai une autre fois ma recette toute simple de salade de betteraves crues avec vinaigrette orange-citron.

Ingrédients :
1 grosse patate douce
2 carottes moyennes
Jus d’un gros citron
2 c. à table d’huile d’olive
3 c. à table de tahini( beurre de sésame)
1 c. à thé de cumin bien comble
Sel et poivre

Préparation :

Préchauffer le four à 400 ° F
Peler la patate douce et la carotte. Les couper en tranches d’environ 1 cm.
Mettre dans un bol avec 2 cuill. à tab d’huile d’olive et bien enrober. Saler et Poivrer.
Étendre en un rang sur une plaque à biscuit recouverte de papier parchemin.
Mettre au four une vingtaine de minutes, jusqu’à tendre.
Verser la patate douce et la carotte cuites dans un robot culinaire,
ajouter 2 cuill. à table d’huile d’olive, le jus de citron, le tahini et le cumin, poivre et sel.
Mélanger pour obtenir une préparation lisse.
Nous pourrions y ajouter un peu d’eau si nous trouvons la préparation trop épaisse.

L’on sert en grosse cuillère dans une petite assiette et l’on saupoudre avec du Dukah ou du Zaatar.

Ce midi, j’ai servi cet houmous avec du Pain des Fleurs au sarrasin et une salade de betteraves crues sur un lit de pousses de petits pois et tournesol. Vraiment simple et vite fait. Très bon, mon homme ne tarissait pas de  »c’est bon » tout en s’en resservant très généreusement.

Un houmous sans pois chiche, que j’ai fait à partir de la recette de Dorian Nieto sur son blog, doriancuisine.com  Quelque peu modifiée pour ma part, un peu moins d’huile, plus de carottes entre autres. Sur le lien, il y a 2 autres houmous qui sont tout aussi tentants.

La patate douce, plus sa couleur est foncée, le mieux.

 

Il existe des patates douces à la chair pourpre, je n’en ai pas encore trouvées dans mes marchés mais je vais faire des recherches auprès des producteurs de légumes bio, locaux.

 

 

 

La patate douce est une vraie merveille de nutriments. Très riche en vitamine A et B6, elle est aussi une bonne source de B2, B5 et C. Elle est une excellente source de cuivre et de manganèse. Source de fibres, de fer, de calcium et de potassium. Un indice glycémique faible. Ses propriété sont nombreuses, bienfaits pour le foie, le pancréas…bonne pour le système immunitaire, contre le diabète et les maladies cardiovasculaires, bonne pour garder la mémoire

sweet-potato-936680_1920
Ceminlee-Pixabay

Selon une étude du Centre international de la pomme de terre (CIP), la chair de la patate douce, lorsqu’elle présente une teinte orangée ou violacée, posséderait des substances actives antimutagènes. Ces substances peuvent prévenir la formation de cellules cancéreuses. En raison de sa forte teneur en anthocyanes, la patate douce à chair violacée possèderait la plus forte action antimutagène. (réf. La santé dans l’assiette)

Un lien d’information sur la patate douce, sur le site de Passeportsanté.net  

Bon dimanche de lenteur!

Mes choux-raves en salade

Vert et violet, délicieuse salade

Pour mes deux mignons choux-raves bio pour lesquels je suis tombé sous leurs extraordinaires couleurs. L’un de ce vert tendre et transparent et l’autre, d’un violet rouge provoquant…DSCF4631 red

Frais, ils sont absolument délicieux.

Comment les apprêter, alors comme j’étais un peu pressé ce midi-là, j’ai fouillé vite la toile pour une recette.

Bon voilà, je suis partie d’une recette trouvée sur un site de fromage (moi qui ne mange plus de fromage…haha). C’est une recette de céleri rave que j’ai adaptée ici.

Dans un grand saladier, j’ai préparé la sauce d’accompagnement en mélangeant, 1/3 de tasse de mayonnaise vegan, 2 cuill. à soupe d’une bonne huile d’olive, le jus et le zeste d’un citron bio, 2 cuill. à thé de moutarde crue à l’ancienne, une petite cuill. à soupe de miel liquide. Sel et poivre. Je mixe au fouet et mets en attente.

J’ai pelé mes choux-raves, les ai coupés en fine julienne, lentement à la main, juste avec mon couteau allemand qui me suit depuis une trentaine d’années, offert par un preux chevalier français, cuisinier sans pareil. J’aime beaucoup couper mes légumes lentement sur une planche en bois, ça me donne un espace-temps méditatif.

Je mets la julienne de chou-rave dans le saladier, j’y ajoute deux pommes en gros dés et non pelées, 3 oignons vert hachés, une poignée de raisins secs (j’aurais préféré des raisins rouges mais comme je n’en avais pas sous la main) et du basilic frais haché.

Pour servir j’ai mis sur le dessus quelques dés de fromage vegan, Earth Island bio de type mozzarella.DSCF4634red

Je n’ai pas encore commencé à faire mon fromage vegan mais c’est pour bientôt.

Cette recette est toute simple et est vraiment délicieuse. Elle se conserve bien au réfrigérateur quelques jours. Parfaite pour les lunchs.

J’aurais bien voulu dessiner ce chou-rave violet, mais il a été mangé avant que je ne puisse le faire. J’espère en trouver un autre aussi beau, avec une petite feuille comme celui-là.

DSCF4633 red

J’étais végétarienne depuis très longtemps, mais récemment, suite à un diagnostic médical de dégénérescence maculaire dans sa forme humide,  je me suis dis que je pouvais faire plus pour ma santé, aussi j’ai lu et lu et je lis et je lis de nombreux livres écrits par des médecins, spécialistes et chercheurs en alimentation. Ces derniers dix ans, beaucoup d’avancée a été faite dans la recherche et la compréhension de l’importance de notre alimentation sur notre santé. Aujourd’hui, je mange une alimentation végétale, sans gluten, sans sucre raffiné et autres sans…Je me sens mieux, je digère mieux, j’élimine mieux, mon poids se normalise, mes articulations me disent merci car l’inflammation est beaucoup moins présente. C’est certain que je vais mourir un jour et je ne sais pas quand, mais en attendant, je veux me porter le mieux possible.

Ma lecture santé du moment est le livre du Docteur Michael Greger,  »Comment ne pas mourir »  les aliments qui préviennent et renversent le cours des maladies, publié chez Edito-Gallimard. Le Dr Michael Greger est un médecin internationalement reconnu pour ses travaux dans le domaine de l’alimentation. Il gère le très populaire site internet NutritionFacts.org, qui fournit gratuitement vidéos et articles sur les dernières avancées dans le domaine de la nutrition. Il dirige actuellement le département Santé publique et élevage au sein de la Société américaine de protection de l’homme et des animaux. Gene Stone est éditeur et végétalien convaincu. Il a collaboré à de nombreux ouvrages sur la nutrition. Traduction du livre anglais  »How not to die »

(On a 169 pages de notes et références disponibles sur le site d’Édito, en complément du livre.)

La mort est inéluctable, bien sûr, mais est-il possible d’en retarder l’échéance ? Peut-on vivre en bonne santé plus longtemps ? Le Dr Michael Greger est un médecin passionné par la nutrition : il a consacré sa vie à l’étude de l’influence des aliments sur la santé. Dans cet ouvrage, il expose des faits et des résultats basés sur des études cliniques de grande envergure, ciblées et menées sur de longues périodes. Ce livre est une véritable bible de la nutrition agrémentée d’informations passionnantes et capitales sur les aliments et leurs vertus, de recettes et de conseils culinaires. Il nous enseigne comment ne pas mourir d’une maladie cardiaque, ni d’une maladie pulmonaire, d’un cancer digestif, ni d’aucune autre maladie, sinon à en renverser le cours.

 Voici une œuvre de référence novatrice qui, à la manière d’une encyclopédie, répond à toutes nos interrogations en matière de nutrition et de santé et nous permettra de mieux prendre soin de notre santé et de celle de notre famille.

Sur le site de l’éditeur.

 

 

 

Mon smoothie vert du matin…

L’un de mes smoothies vert préférés

Depuis que j’ai adopté les smoothies vert, j’aime beaucoup en varier les recettes et celle-ci est l’une de celles que je répète assez régulièrement. Je m’en verse un grand verre le matin au petit déjeuner et aussi parfois en collation. Un délice qui me donne un réel bienfait. À vous d’essayer, si vous n’y êtes pas habitués, mettez plus de fruits mais après vous y être apprivoisés vous y reviendrez comme une bouffée d’air frais. Bon pour démarrer le système digestif de la journée! À vos verts et à vos verres, Santé!

DSCF4254 (2) red
Smoothie vert éclatant, recette de Kimberly Snyder, C.N.

Ingrédients :

  • 2 tasses d’eau filtrée très froide
  • 7 tasses d’épinards (environ une botte complète)
  • 6 tasses de laitue romaine (environ une tête)
  • 1 ½ tasse de céleri haché
  • 1 pomme évidée et hachée
  • 1 poire évidée et hachée
  • 1 banane
  • 2 cuill à tab de jus de citron

Optionnel: ½ tasse de cilantro avec les tiges, ½ tasse de persil, glaçons

Préparation :

Mettre l’eau, les épinards et la laitue romaine dans le mélangeur. Démarrer à faible intensité le mélangeur et mélanger jusqu’à lisse. Graduellement augmenter la vitesse et ajouter les herbes ( si vous en utilisez) , le céleri, la pomme et la poire. Ajouter la banane et le jus de citron.

Note : la raison qu’on mélange les verts en premier, c’est pour leur donner plus de temps pour être bien broyés. Les fruits sont plus rapides.

Les avantages d’une aussi grande quantité, c’est qu’à la différence des jus, les smoothies verts comme celui-ci se conservera au réfrigérateur jusqu’à 3 jours, bien scellés.

Plusieurs possibilités s’offrent pour varier les verts : kale, bette à carde, laitue roquette …

Harley Pasternak

 

Mon mélangeur est un Harley Pasternak fait par Sallton, qui ressemble à s’y méprendre au Vitamix mais qui coûte la moitié du prix.

 

 

Recette tirée du livre The Beauty Detox Foods de Kimberly Snyder, C.N.

 

Goûteux, simple et vert

Salade de quinoa, petits pois et pesto de kale

J’ai fait cette recette pour le souper, hier. J’avais envie de quelque chose de goûteux, simple et vert. Cette recette est tout simplement délicieuse, alors je vous la partage.

DSCF3901 (2) red

Lire la suite « Goûteux, simple et vert »