Déménager c’est choisir un lieu

Ce sont les maisons qui nous choisissent, 2e partie.

Nos avons vendu la maison que nous aimions tant. Une maison centenaire qui avait toujours accueilli des artistes par le passé.  Ce qui explique peut-être l’attente patiente de ses nouveaux propriétaires qu’elle a fait de belle façon.

De belle façon, parce que durant l’attente de ses propriétaires  »choisis », nous l’avons bichonnée encore un peu plus. En retour, il fallait aussi le temps de bien s’en séparer, de vivre ce qu’il nous restait à y vivre avant le départ vers une nouvelle maison engageant ainsi un profond changement de vie. Elle a choisi des artistes encore, de jeunes créateurs qui la mettent en beauté et l’apprécient continuellement.

Déménager c’est choisir un lieu pour une nouvelle étape de vie, une habitation où s’habiter et habiter seront la même chose. Juste cette dimension consciente prend du temps car rien ne se fait à la hâte lorsqu’on n’est pas prêt.

Lire la suite « Déménager c’est choisir un lieu »

Ce sont les maisons qui nous choisissent!

C’est la maison qui choisit ses propriétaires…

Après avoir acquis plusieurs maisons, j’ai pu observer que c’est la maison qui choisit ses propriétaires. Même le logement agit de même.

Les maisons qui ont une histoire, récentes ou plus anciennes, réagissent à l’acheteur qui se présente pour en faire l’acquisition. Les maisons ont une âme, qui a été nourrie par ses habitants au fil des passages de ses différents propriétaires. Elles acquièrent alors une énergie propre qui agit en aimant lors des visites d’achats.

Pour qui est sensible et capable de voir au-delà de l’action, cette énergie est ressentie et peut être lue.

Mon oasis, huile, 24 X 36
Mon oasis, huile, 24 X 36 po. (61 cm X 91 cm), tous droits réservés @ ginette dorais

Si l’âme n’est pas respectée et se trouve forcée ou dénaturée par les mauvais acquéreurs dont l’énergie n’est pas compatible avec celle de la maison, celle-ci ne leur rendra pas l’abri désiré.

Lire la suite « Ce sont les maisons qui nous choisissent! »